La pédagogie Montessori

Maria_Montessori.jpg

Maria Montessori (1870 – 1952), célèbre médecin italienne, a développé une méthode pédagogique à destination de tous, qui porte aujourd’hui son nom. Grace à de nombreuses années d’observation tout d’abord auprès « d’enfants déficients mentaux» puis auprès d’«enfants défavorisés», elle dégagera des principes qu’elle généralisera aux enfants «normaux».

Sa vision globale de l’éducation vise à permettre un développement épanouissant de l’enfant. Pour elle, l’éducation devait être avant tout une « aide à la vie ».

S’appuyant sur certains travaux de ses prédécesseurs (notamment Seguin et Itard), elle a complété et développé un matériel spécifique qui  permet pleinement à l’enfant d’être acteur de ses apprentissages.  Avant tout sensoriel, ce matériel  est une aide au développement de l’intelligence. Il permet à l’enfant de progresser à son rythme, en développant ainsi sa confiance en lui.

La pédagogie Montessori nécessite une forte observation par l’équipe pédagogique, afin de se saisir des « périodes sensibles » pour favoriser l’action de l’enfant. Durant ces périodes passagères, l’enfant absorbe, assimile avec avidité des acquisitions déterminées. Lorsque ces aptitudes spécifiques sont acquises, la sensibilité cesse et l’enfant passe à autre chose.

L’environnement, fortement préparé, offre à l’enfant les moyens de se nourrir et de développer l’autonomie. Ce point important de la pédagogie Montessori est constitué à la fois de l’éducateur / assistant, du groupe d’enfant, de l’ambiance et du matériel pédagogique. L’enfant possédant un esprit absorbant, il va « absorber » tout ce qui l’entoure. La préparation du milieu est donc cruciale.

La pédagogie Montessori  permet une certaine liberté. Liberté bien encadrée puisqu’elle est régie par des règles très strictes. En effet, l’enfant est libre de choisir le matériel qu’il va utiliser, parmi celui qui lui a déjà été présenté par l’éducateur. L’enfant va pouvoir l’utiliser à loisir, autant de fois qu’il le juge nécessaire. Chaque matériel est présent en un unique exemplaire, cela génère à la fois envie, frustration et attention, que l’enfant va apprendre à gérer. Les déplacements et échanges au sein de l’ambiance se font dans le calme et le respect des autres.

Maria Montessori estimait que l’éducation était un facteur de paix :

« Etablir la paix durablement est le travail de l’éducation. La politique ne peut qu’éviter la guerre. »

« N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsqu’ils seront grands. Aussi doit-on en priorité aider l’enfant à cultiver ses facultés de création et d’adaptation. »

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir.»